La Californie, lieu mythique démystifié!

 

Voyez notre derniere video: Les montagnes vues de Telkeetna / Les chercheurs d or et Dawson City

 

Lisez notre derniere chronique du Journal des pays d en hauts Lavallee... Cliquez ICI

...................................................................................................

 

 

 

Jour 51, nous arrivons enfin en Californie. Nous sommes tous excités!! Arrivés à la pancarte qui annonce l'état, alors que Simon prend quelques photos, Zackary s'amuse à sauter d'un bord à l'autre de l'écriteau pour ensuite narguer Léa en lui disant qu'il est allé 10 fois en Californie lui....mais elle si contente d'y être qu'elle ne se fâche même pas!

 

 

Puisque nous avions promis que la mer sera chaude et baignable rendu en Californie, nous nous dirigeons tout de suite vers la côte. À l'intérieur des terres, la température avoisine les 40 °C, alors nous sommes confiant de se baigner le soir même où alors le lendemain matin.....Et non! Ici aussi la mer est glacée!!! Nous nous empressons de dire que probablement, plus au sud elle sera chaude bien que nous n'osons plus rien promettre! Même la température ambiante est fraîche....pas plus de 25° C.....ce n'est pas ce à quoi nous nous attendions de la Californie mais bon, nous nous amusons quand même sur le bord de la plage à Crescent City à regarder les bernards l'hermitte, crabes et étoiles de mer.

 

 

 

Le lendemain matin, puisqu'il mouille nous décidons de rouler jusqu'à ce que nous trouvions le soleil! Un coup le beau temps retrouvé, nous sommes allés faire un tour sur l'avenue of the giants, une portion du Redwood State Park. Ce parc est divisé en 3 parties le long de la côte ouest et fait partie de la réserve internationale de la biosphère et est un site d'héritage mondial. Pourquoi? Parce qu'il contient les arbres les plus gros du monde; les redwood de la côte ( Sequoia sempervirens). Il y a des millions d'années, ces arbres recouvraient une bonne partie de l'hémisphère nord alors que maintenant ils ne poussent qu'à 2 endroits en Californie, quelques un en Oregon et en Chine. Ces arbres peuvent vivre plus de 2200 ans, pousser jusqu'à 378 pieds ( le record de l'arbre le plus grand, toutes espèces confondues!), avoir un diamètre de 22 pieds et une écorce de 12 pouces d'épaisseurs!!! Dans ces forest, nous nous sentons tels des fourmis, il est impossible de résister à stationner le Staubus et prendre plusieurs photo. C'est si impressionnant de marcher entres ces mastodontes, nous nous sentons comme dans une forêt enchantée!

Arrivé dans la ville de Legget, une enseigne indique un tunnel sculpté dans un arbre traversable en automobile....bien sûr, le Staubus est bien trop gros pour y passer et il nous en coûterait 5.00$ pour simplement passé à côté de cet arbre! Devant cette arnaque, nous faisons demi-tour et reprenons la route 1 pour rouler au bord de la côte. C'est une route magnifique pour y rouler à condition de ne pas être le conducteur! Des côtes, des courbes, des falaises, l'océan.....de toute beauté, mais encore une fois pas de garde fous!

 

 

 

Au jour 53, nous sommes parti pic-niquer au Sonoma Coast State Park, l'une des plages les plus mortelles de la Californie! Les vagues sont traîtres, le ressac est si fort que des pancartes tout au long de la plage indiquent de ne jamais tourner dos à la mer afin de ne pas se faire surprendre par une vague qui peut nous emportée!

 

La principale raison pour laquelle nous voulions allé à cet endroit était pour voir une colonie de phoques ( Harbor Seals) qui vient accoucher à cet endroit chaque année. Les manchons étaient vraiment drôles à sauter dans les vagues et à jouer à cache-cache entre eux pendant que les mamans se faisaient dorer au soleil!

 

Le soir même, nous arrivons à San Francisco! Afin d'éviter le trafic sur le fameux Golden Gate Bridge, nous allons souper au Golden national recreation Area, tout juste devant le pont, d'où nous en profitons pour prendre pleins de magnifiques photos du pont, de la brume et du coucher de soleil. Le soir, nous nous sommes trouvé un stationnement dans le centre-ville, gratuit pour la fin de semaine ( nous sommes un samedi) et y dorons sans se faire déranger.

 

 

 

Le dimanche matin, nous partons à pieds faire notre buanderie dans le quartier. À l'extérieur, Simon apperçoit le Vr de nos amis français, Jean-Marc, Christine et leur fils Éliott qui font plus ou moins le même trajet que nous ( allez voir leur blogue Les Brun en Vadrouille). Malheureusement, nous les perdons de vues et ils ne nous ont pas aperçu. Grâce à internet nous nous écrivons un peu plus tard dans la journée et nous promettons un rdv en Californie!

Pendant que notre linge se fait laver, Marie-Jo demande à Léa si elle aime cela être une Bohémienne ''Belle et à toi?!'' ( Beau et mienne!)

 

 

Après le dîner, nous sommes parti marcher dans San Francisco pendant plus de 6 heures! Nous sommes allés visiter Fisherman Wharf et ses quais bondés de touristes venus se faire divertir par les amuseurs publiques et magasiner dans les nombreuses boutiques. Au Pier 39, malgré la foule et les bateaux, chaque année, des lions de mer viennent s'installer pour quelques mois et se font dorer sur les quais. Nous sommes allés reposer nos jambes et nos pieds ( il y en a des côtes à San Francisco!) dans un parc , le Washington Square dans le très bohémien quartier de North Beach, dans la petite Italie. Ensuite nous avons décidé de nous gâter et d'aller souper au resto. Puisque nous étions près du Chinatown et que Léa avait envie d'un buffet et Zackary de sushi, nous avons enté notre chance pour voir ce que nous y trouverions.....Habituellement nous adorons visiter les quartier chinois des grosses villes que nous visitons. Celui de Montréal est magnifique, celui de New York est dépaysant, celui de Toronto est immense....celui de San Francisco est sale et nauséabond! Peut-être est-ce dû à l'heure de notre passage (17-18h, alors que les commerces vident leurs étalages et se préparent à fermer) mais nous avons vite fait quelques rues et sommes sorti du quartier! Nous nous sommes redirigés vers le Staubus en se disant que nous trouverons bien un resto intéressant en chemin ( Nous étions à San Francisco tout de même l'Endroit pour bien manger au États-Unis!)

 

 

 

Alors que tout l'après-midi nous étions passé devant des restos plus qu'intéressant, maintenant que nous étions afamés, nous ne voyions que des grandes chaînes tel que Mcdo, PFK......tout juste avant d'arriver aux Staubus, nous avons déniché un restaurant rétro, Mel's qui sert les meilleurs hamburger en ville et des sundays 2 fois plus gros que l’appétit de Léa! Et surprise, les enfants se sont initiés aux plaisirs du Juke Box à même la table!

 

 

 

Après s'être rassasiés, nous avons dormi dans le même stationnement que la veille. Le lendemain, jour 55, nous sommes allé passé la journée au Golden Gate Park. Des connaissances, les fondateurs des Aventuriers Voyageurs, qui nous ont commandités des formations en prise d'images de documentaires de voyage et en montage vidéo, s'y trouvaient et nous nous sommes dit que peut-être nous nous croiserions en chemin....mais avec une superficie de plus 1017 acres, difficile d'y trouver quelqu'un!

 

 

Jusqu'en 1869, cet endroit était des dunes de sables. Aujourd'hui, cet immense espace vert héberge le jardin botanique de San Francisco, le Jardin de thé japonais, un jardin de rose où nous nous sommes plut à les sentir les unes après les autres. S'y trouve aussi le Jardin de Shakespeares qui hébergent toutes les espèces de plantes nommées dans ses œuvres.

 

Nous avons fait le tour du magnifique Stow Lake qui entoure la Strawberry Island avons joué dans le gigantesque parc pour enfants, tout juste à côté d'un carrousel où Léa a eu beaucoup de plaisirs, et avons terminé la journée en passant devant un champs qui héberge des bisons! Le soir, puisque tout le monde en réclamait depuis le départ ( et même un peu avant) Marie-Jo à cuisiné des sushis pendant que les enfants jouaient dans une cour d'école, comme quoi il est possible de cuisiner de tout à bord du Staubus!

 

 

Le lendemain matin, léger détail auquel nous n'avions pas tenu compte la veille alors que nous nous étions installé pour la nuit dans le stationnement de la cour d'école : à San Francisco, les enfants commencent l'école le 21 août cette année!!!! Nous nous sommes donc éveiller entouré de jeunes et de leurs parents venus les reconduire!! Surprise! Nous sommes donc reparti dans le parc de la veille pour pouvoir déjeuner tranquillement et avons ensuite repris la route vers le parc de Yosemite ( se prononce Yo-ssé-mi-té!). Comme nous y sommes arrivés à l'heure du souper et qu'il est impossible d'y dormir sans payer un camping, nous avons rebroussé chemin vers le village précédant; Groveland. Nous trouvons un joli parc entre la bibliothèque et la caserne de pompiers. Voyant les camions sortis et les pompiers en uniforme, Simon amène les enfants visité la caserne pensant qu'ils font leur pratique. Oups, c'était en fait une réunion avec les citoyens de la ville afin de décider si la ville de Groveland conserve leur service d'incendie où si il se fusionne avec celui d'une ville voisine. Tout de même, Jarred, un pompier fait faire une visite éclair de la caserne. Après le souper, nous nous sommes stationnés derrière la bibliothèque qui était wifi et nous nous sommes endormi au doux son des grenouilles!

 

 

 

 

Au 57ième jour, nous sommes retourné à l'accueil du parc Yosemite et avons traversé e parc au complet d'ouest en est afin d'atteindre le Mono Lake pour le dîner. Nos amis les aventuriers-voyageurs avait prévu passé la journée, nous nous étions donc dis ''tant mieux si nous les croisons et sinon, nous ferons une visite intéressante!''. Nous ne les avons pas vu mais nous avons effectivement eu droit à une visite des plus intéressante! Zackary était très content d’apercevoir de près ces premiers lézards du voyage!

 

 

Le Mono Lake est une mer intérieure nichée au pied des pics de plus de 13 000 pieds de la Sierra Nevada à l'ouest, de l'ancien volcan Bodie Hill au nord, d'un océan de SAGEBRUSH à l'est et des tours de cendre du jeune Mono Crater au sud. En plein cœur du désert, s'y trouve un fragile écosystème de plantes et d'espèces d'animaux dont certain ne se retrouve nul part ailleurs!

 

 

 

Ce lac est qualifié par certain comme étant la mer morte de la Californie. Depuis 1930, un des 5 affluant du lac est détourné par un aqueduc de la L.A. Departement of Water and Power ( LADWP) afin de fournir de l'eau à la ville de Los Angeles à plus de 355 miles de là! Le volume du lac a chuté drastiquement ce qui fit doublé sa salinité!! En 1976, un environnementaliste, David Gaines s'est attardé au problème. Il s'est rendu compte, que si rien n'était fait, le lac serait complètement sec au bout de 20 ans! Un comité à donc été formé et après plusieurs années de batailles juridique et de lobbying, en 1994, La California State Water Ressources Control Board a obligé la LADWP à réduire la quantité d'eau dérivée du lac. Ceci permit au la de regagner 20 pied. En août 2008, sa surface attaignait 6383 pieds, soit moins de 8 pieds des objectifs du départ!

 

 

 

En plus de sa faune et de sa flore unique, l'on peut observé un phénomène des plus étranges au Mono Lake : les tours de Tufa ( Too-Fah). Ces tours sont formées par l'eau fraîche du printemps qui contient du calcium se mélange à l'eau du lac alcaline qui est très riche en carbone. Cela forme des tours qui ressembles à des châteaux de sable que la nature aurait pris plaisir à construire!

 

Le nom de Mono Lake vient de la tribu des Kutzadika'a, ou les Mono Lake Paiute, les amérindiens qui vivent dans le Mono Basin. Ces amérindiens utilisaient les ALKALI FLY PUPAE comme l'une de leur première source de nourriture. Les Yokuts, une tribu avec qui les Kutzadika'a échangeaient des glands, les nommaient les Monache, qui signifit '' mangeur de mouches''. Mono serait donc le diminutif de Monache et désigna la région ainsi que les gens qui y habitaient vers les années 1850.

 

 

Après avoir marché et filé dans les sentiers du Mono Lake, nous avons repris la route vers le Parc Yosemite. Arrivé au Pothole Dome, nous n'avons pu résister, malgré la chaleur, à le grimper jusqu'au sommet. C'est comme une immense boule de granit. Une montagne ronde et lisse! Nous avons ensuite souper à Wawoma près de la sortie du parc avant d'aller à Fresna afin d'y passer la nuit. Le Parc Yosemite est un endroit magnifique, mais nous ne pouvons dire si c'est parce que nous avons vu trop de belles choses en si peu de temps, si nous sommes blasé ou simplement que nous n'y sommes pas allés au bon moment de l'année....toujours est-il que nous n'avons pas été impressionné par cet endroit. Pourtant, c'était l'un des parcs que nous avions hâte de visité alors que nous étions au Québec et que nous lisions des magazines sur les States park! Nous croyons qu'il est préférable de le visiter au printemps quand les chutes coulent à flots et que la température change drastiquement d'un jour à l'autre. Nous le saurons si nous y revenons!

 

 

 

Jour 58, nous sommes partis visité le Sequoia Park. Là encore malheureusement la magie n'a pas opérée...Probablement que la chaleur accablante n'aidait pas! Nous avions été si impressionné par les gigantesques Redwood au bord de la côte que ceux si nous on laissé un peu plus froid! Bien sur, ils sont magnifiques et nous avons adorés nous photographier à côté, de se sentir si minuscule dans cette forêt de géant....mais sans plus.

 

 

En terme de volume de bois, le Séquoia Géant est l'arbre vivant le plus gros au monde. Une seule espèce d'arbre vit plus longtemps, une a un plus large diamètre, trois deviennent plus hautes mais aucune n'est plus large! L'arbre le plus populaire du parc, le General Sherman tree, est estimé à 2 200 ans, ses plus grosses branches font 7 pieds de diamètre.

 

 

En plus de faire près de 40° C ( nous avions lu que nous aurions peut-être froid étant dans les montagnes!) la route que nous empruntions était en construction....ce qui veut dire que nous devions attendre parfois près de 45 minutes avant de pouvoir avancer dans les courbes abruptes et étroites aux travers des ouvriers Mexicains! Bref, rien pour nous faire aimer ce coin de pays! Mais tout comme le Yosemite Park, probablement que si nous étions arrivé en Californie en avion, sans avoir passé 2 mois dans les rocheuses, le Yukon, l'Alaska, les glaciers, les vallées et Volcan de Washington et la côte de l'Oregon, nous aurions adoré visiter ces endroits!

 

 

Le lendemain matin, nous n'en pouvions plus de cette chaleur. Tant pis, nous avons fait un sprint et rouler jusqu'à l'océan! Tant qu'à avoir chaud aussi bien que ce soit près de l'eau! Depuis que l'école était recommencé, les piscines publiques étaient de moins en moins facile d'accès....aussi bien retourné à la mer! Et puis les enfants ont bien hâte de se baigner dans les vagues...à 40°C, nous nous disons que cette fois, l'océan sera plus chaud qu'en Oregon! Le sera t-elle? C'est ce que l'on vous dira dans le prochain blogue!

 

 

 

 

 

  • Total posts(30)
  • Total comments(24)

Forgot your password?