La Colombie Britanique du nord au sud!

 

 

 

Voyez le tout dernier épisode de notre aventure : de Banff à Jasper 2ieme partie !

 

................................................................................................................................................................

 

La Colombie-Britannique est la troisième plus grosse province du Canada, plus grosse que tout états confondu! Les premiers aborigènes originaires de l'Asie, y seraient arrivés il y a plus de 15 000 ans via le détroit de Béring. C'est au 18ième siècle que les premiers explorateurs européens sont apparus. En 1820 a commencé d’opéré ces postes de traites à travers la régions. En 2012 ce fut au tour d'Exploraventure de visiter cette magnifique province à bord du Staubus!

 

Jour 28, nous revenons au B-C, province que nous avions à peine effleuré entre l'Alberta et le Yukon. Tout en roulant, Marie lit dans un de ses guides de voyage qu'un détour d'à peine 67km nous mènerait à un glacier, à la frontière du sud de l'Alaska....étant resté sur notre faim avec le glacier de l'Athabasca, nous nous sommes dit ''Why not?!'' C'est donc sans trop d'attente que nous nous sommes dirigés vers Stuart, BC et Hyder,AK.  Quelle belle surprise cette route! Des montagnes, des glaciers, des chutes......de toute beauté! Encore une fois, la chance nous sourit, les routes viennent tout juste de ré-ouvrir après avoir subies de fortes avalanches. Sébastien, de Whitehorse nous avait dit la même chose à propos du Yukon; quelques semaines avant notre arrivée il n'y avait pas moyen d'entrer ou de sortir de Whitehorse, les épiceries étaient vides et il n'y avait plus d'essence dans la ville!  

Nous passons devant Fish Creek, un parc avec une passerelle en bois d'où nous pouvons voir des grizzli pêcher du saumon.....pour à peine 5$ par adulte. C'est donc accompagné d'une cinquantaine de personnes que nous attendons l'ours, jumelles, appareil photo et caméra bien en main. Au tout début nous fûmes impressionnés de voir frayer les saumons dans les eaux transparentes de la rivière. Ensuite, de voir voler au dessus de nos têtes un aigle Royale valait facilement le 10$ déboursé. Mais le clou du spectacle fut de voir cet immense ours brun se jeter dans l'eau afin d'attraper son souper....époustouflant! Malheureusement, Simon n'a pu capter le tout avec sa caméra car il y avait trop de monde devant lui, par chance, Marie-jo qui était à l'écart  avec Zackary a pu filmer le spectacle avec son petit appareil photo, c'est mieux que rien!

 

 

 

Après ces émotions fortes, nous avons décidé d'aller au bout de la route, même si une famille de Français nous a dit que ce n'était qu'un cul de sac , qu'il n'y avait rien au bout et malgré le fait ( ou parce que) qu'une affiche indiquait ''À vos risques et périls''. C'est donc par cette route criblée de nid de poule, de dinde devrions nous dire, que nous avons aperçu le ''l'orteille'' du glacier Saumon. Nous aurions pu nous arrêter là mais nous avions du diesel, de la nourriture en plus du goût du risque , alors nous avons décidé de continuer! Et nous avons bien fait! Tout en haut de cette route sans garde-fou, plus que dangereuse mais oh combien magnifique, nous avons compris pourquoi le Salmon Glacier est le 5ième plus gros glacier au monde! Devant cette vue panoramique, nous avons rencontré Keith Scott  dit :The Bear Man! Un monsieur du Nouveau-Brunswick qui vient dans cette région depuis 30 ans afin de prendre des photos et des vidéo d'ours chaque été et vendre ses livres et ses dvd. L'hiver il fait des conférences dans les écoles. Malgré ses 70 ans, il dort tout l'été dans sa tente où dans son auto quand il fait trop froid!

 

Après avoir soupé tout en haut du glacier nous avons décidé d'aller jusqu'au bout de ce chemin. Une pancarte indiquait défense de passer puisqu'il y avait eu des avalanches, mais Keith nous signala que les camions avaient terminé de dégager les routes en après-midi....après 16 km de route en courbes, côtes et trous (toujours sans garde-fou)  nous avons compris pourquoi l'endroit n'est pas plus touristique et pourquoi il n'y a aucune pancarte qui annonce le glacier. Tout au bout se trouve des mines d'or et de cuivre, soit en fonction ou alors en construction....nous supposons que les industries minières n'ont pas envie de voir apparaître des hôtels et des restaurants dans l'coin!

 

 

C'est donc après cette journée riche en émotions que nous nous sommes installés en haut du glacier pour dormir....Vous imaginez le vertige lorsque nous avons regardé par la fenêtre au matin?



 

Jour 29, Simon, gonflé par les émotions de la veille et par la magnifique vue qui accompagne notre déjeuner, a déjà planifié sa journée! Il débutera par une entrevue avec Keith The Bear Man, pour le documentaire, suivi d'une descente, tant que les sentiers nous le permettrons, vers le glacier.
 


 

En se préparant pour notre marche, Dave Knight, un monsieur en vacance qui  est installé avec son camper près du sentier, vient nous poser des questions à propos du Staubus. Emballé par notre voyage, il nous raconte qu'il vient de l'état du Washington et qu'il était sensé aller avec sa femme en Alaska pour leurs vacances mais que finalement, trouvant le glacier trop beau, ils ont terminé leur route ici! Il nous fait part qu'il aimerait aller sur le glacier, qu'il a l'équipement pour 2 personnes mais qu'il ne peut y aller seul car c'est trop risqué.....Simon saute sur l'occasion! Quelles sont les chances de rencontrer quelqu'un dans ce coin plus que perdu qui a les connaissances et le matériel nécessaires pour aller sur un glacier?

 

 

Pendant que Simon se prépare, Dave vient nous porter un documentaire, Death by medicine, qui traite des erreurs médicinales subies aux États-Unis dans lequel lui et sa femme, Cherryl, sont présentés.  Cherryl souffre de problèmes neurologique sévères suite à une mauvaise médication. Petit à petit elle retrouve la mémoire mais elle a encore de nombreuse périodes d'absence....Dave tient à ce que l'on en parle le plus possible afin d'éviter que cela se reproduise et aussi pour que le documentaire soit vu dans le plus de pays possible.

 

Vient ensuite le grand moment de la descente vers le fameux glacier....2000 pieds de dénivelé, une descente d'à peine 30 minutes mais tout en éboulis et très abrupte! Ensuite, après avoir mit des crampons et que Dave est bien examiné la situation, les gars on marché sur le glacier pendant au moins 1h30! La sensation était extraordinaire, sans parler du bruit que la glace fait sous chaque pas! Bien sur le tout fut filmé afin de nourrir notre documentaire! Ensuite ce fut le temps de l’ascension ....une montée d'environ 1 heure afin de regagner le Staubus. Épuisé, endolori mais le regard fier Simon arriva tout en haut de la falaise avec le sentiment d'avoir accompli quelque chose de grand que peut de gens  ont fait! Il faut préciser qu'en plus, Dave est le sosie de Jean-Guy, le père Marie-Jo. Autant physiquement que mentalement....le même rire, la même moustache, la même philosophie de vie et en plus tout 2 sont des professeurs retraités!



 

 


 

 

 

 

 

Dave était professeur de musique et il est encore aujourd'hui chef d'orchestre en plus d'être un organiste, il a offert de composer la musique pour le documentaire. La vie est si bonne, elle met les gens qu'il faut sur notre chemin et cela est encore plus palpable en voyage.....

 

Le soir venu, malgré que Simon soit très raqué, nous avons reprit la route après le souper pour rejoindre Smitters, où nous attendaient 2 amis, Adrianne et Sam. En fait nous étions sensé arrivé la veille, mais puisque ce sont eux mêmes des voyageurs, je savais qu'ils ne seraient pas trop inquiet! Léger détail, à l'heure où nous sommes partis, la station d'essence était fermé, nous nous sommes dit qu'à la jonction il y aurait sûrement un garage et avons prit une chance.....il y avait bel et bien un garage mais il semblait abandonné depuis belle lurette! C'est donc déçus que nous avons rebroussé chemin en se disant que ceux qui nous suivent sur www.trakgps.com/se demanderaient ce qu'on fait! Nous étions si fatigués, rappelez vous que le chauffeur du Staubus a marché 4 heures sur un glacier cette journée là, que nous ne ralentissions même plus en voyant des ours noirs dans les fossés!


 

C'est finalement au trentième jours de notre voyage que nous sommes arrivés  dans le magnifique village de Smitters. Sam et Adrianne loue une maison sur la ferme d'un de leur ami. Les enfants étaient tout exciter d'y voir des chèvres, des poules, un chien et un chat....Léa apprit qu'il y avait des chevaux en pension dans le champs un peu plus loin, nous avons dû promettre que s'il ne mouillait plus le lendemain nous irions les saluer!

 

 

La maison est simplement magnifique! Et simplement est le juste mot! Étroites, sur 2 étages, poêle au gaz, eau du puits, toilettes sèches dans la cour et verrière qui longe la maison où poussent de délicieuses fines herbes.....C'est vraiment superbe comme endroit avec une vue sur la vallée et le lac....à couper le souffle!


 

Nous avons passé une merveilleuse soirée avec un de leur ami, Luc, un Français en voyage dans l'Ouest Canadien pour l'été. Adrianne nous a concocté une délicieuse omelette pour souper avec des œufs frais, le tout en bonne compagnie alors que la pluie tombait à l'extérieur....le bonheur! Le lendemain, alors qu'ils se préparaient pour une fin de semaine dans un festival de musique, Sam nous a fait visiter la ferme et les jardins. Nous avons eu la chance de repartir avec un frigo rempli de bons légumes récolté par Marie-Jo et les enfants; des zuchinis, des pois mange-tout, des oignons, des fines herbes du kale et même de délicieux cocos que les enfants sont allé cherché dans le poulailler! Vive l'abondance de la ferme, et puis les enfants mangent des trucs qu'ils n'aimaient pas avant simplement car ils les ont cueilli eux mêmes!


Après les adieux, nous avons roulés jusque tard dans la soirée pour atteindre Prince George.

 

 

Le lendemain nous avons roulé le plus que l'on pouvait afin de se rapprocher de Squamish, une petite ville près de Vancouver où nous pensions visiter un de nos amis de Ste-Adèle, Xavier, qui y demeure l'été afin d'y faire de l'escalade....En calculant le kilométrage, nous croyons être capable d'atteindre la ville en fin de soirée. C'était en n'ayant jamais emprunté la Sea to Sky highway! En plus que nous l'avons fais à l'envers, alors dans notre cas ce fut la Sky to sea highway!!! Une route incroyable où l'on peut soit tomber dans le vide ou recevoir une roche sur la tête! D'autant que nous l'avons emprunté de soir et qu'il a commencé à faire noir...c'était plutôt inquiétant! Finalement, arrivé à Whistler, nous avons préféré nous arrêté pour la nuit et arriver à Squamish en avant-midi le lendemain plutôt que tard dans la nuit.


 

C'est donc au jour 33 que nous avons rejoint Squamish, après un bon déjeuner de pain doré à bord du Staubus! Arrivé dans la ville, nous sommes allé voir quelques endroit reconnu pour l'escalade au cas ou nous y croiserions le Westfalia de Xavier,  bredouille nous nous sommes dirigé vers la piscine municipale, où nous avons pu nous rafraîchir et prendre une douche debout! Le bonheur!!!! Ensuite, à la demande générale, Marie-Jo à cuisiné un pâté chinois pour le souper, puis elle est partie avec les enfants marcher à la marina, sur le bord de la grève avec les enfants. Des odeurs qui commençaient à ressembler à l'océan nous montaient au nez!! Nous avons même pu y observer notre première marée! Pendant ce temps, Simon travaillait dans le Staubus pour réaliser la première capsule vidéo! Nous avions averti les enfants que nous profiterions des 3 prochain jours passé à Squamish afin de travailler....Nous avions une capsule à faire, des photos à mettre en ligne, une chronique à envoyer pour le journal et un blogue à mettre à jour! Par chance, la ville offrait plein de parc où nous pouvions nous stationner afin que les enfants aillent jouer pendant ce temps! Le soir alors qu'ils dormaient nous nous stationnions au Mcdo, afin d'utiliser le Wifi pour mettre tout cela en ligne. À chaque nuit, à minuit, minuit et quart, nous y avons vu un coyote traversé le stationnement et passer juste à côté du Staubus....y'a pire comme environnement de travail! Ensuite nous allions nous coucher dans le stationnement du Save-On-Food, une chaîne d'épicerie....Léa ayant lu le nom de la bannière nous dit :''En français, est-ce que ça s'appelle le Savant Fou?'' Il n'en fallait pas plus pour que nous rebaptisions le supermarché!



 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendu au 35ième jour, nous avons su grâce à Facebook, que Xavier était toujours au Québec....nous avons tout de même décider de rester une journée de plus à Squamish afin d'offrir au Staubus un changement d'huile...et oui, déjà le deuxième depuis le début du voyage!!! Nous en avons fait du millage depuis nos chères Laurentides!


1er août, 36ième journée du voyage, nous sommes arrivés à Vancouver. C'est une ville magnifique, le problème est qu'après être allé au Yukon, en Alaska et d'avoir vu le nord du B-C, nous n'étions pas prêt à l'apprécier à sa juste valeur....les grands espaces et les stationnements gratuit nous manquaient!!! Nous avons quand même profiter de l'océan afin d'y faire une courte marche sur une plage bondée de chiens. Ensuite nous avons réussis à trouver un stationnement près d'un parc afin que les enfants se dégourdissent pendant que les parents préparaient le souper.....ensuite alors que nous repartions afin de se trouver un endroit pour passer la nuit, Marie-Jo remarqua que malgré l'heure, 20h, les gens semblaient s'installer dans les parcs plutôt que de les quitter....Elle regarda dans une revue de la ville en même temps que l'on entendit à la radio que nous étions en plein festival de feux d'artifice et que ce soir là, le Brésil était en compétition! Vite! Nous sommes dépêché afin de trouver un autre stationnement et avons attendu la noirceur afin de profiter de ce beau spectacle!

 

 

Le lendemain, nous avons tourné en rond toute la matinée afin de trouver des commerces que nous indiquait notre gps mais qui s'avéraient soit fermé, déménagé ou alors en rénovation!!! Nous avons finalement pus trouver un Future Shop pour la Gopro, une banque de Mtl afin de changer de l'argent canadien en américain et un Canadian Tire d'où Simon a pu faire quelque réparation et graisser le Staubus à même leur stationnement. Conclusion, Vancouver nous a été utile comme point de ravitaillement, sans plus....nous nous sommes promis d'y revenir avec un plus petit véhicule ou encore en utilisant les transports en commun et de prendre le bateau afin d'aller sur l'île de Vancouver!


En soirée, le Staubus traversait les douanes de Washington en direction de Seattle.............

 

  • Total posts(30)
  • Total comments(24)

Forgot your password?