Le Panama; la fin des aventures des grand-mères!

 

À la toute fin du dernier ''post'' nous en étions rendu au moment crucial où nous traversions les douanes pour la première fois accompagnés. L'on espérait de tout cœur que le tout se fasse de façon rapide et sécuritaire....la prochaine fois, nous n'émettrons aucun souhait! Nous arrivons sur place à 11h15, la partie ''Costa'' se fait en 15 minutes. Nous étions donc très confiant pour le reste des procédures...et bien non! Nous sommes sortis des douanes du Panama à 15h30!!!! Marie-Jo et Simon faisaient le relais dans la file d'attente, pendant que les enfants écoutaient un film dans l'autobus, jouaient avec les grand-mamans aux cartes ou à des jeux de mots....bref, nous étions bien heureux d'avoir nos mères pour les occuper ainsi que d'avoir une cuisine pour se préparer un lunch!!!

À 15h30 donc, nous reprenons enfin la route jusqu'à David, au Gran Hotel Nacional. Nous nous offrons un bon souper au resto Italien de l'hôtel, puis après une baignade, les enfants partent avec les grand-mamans pour une bonne nuit de sommeil tandis que les parents regagnent le Staubus.

 


 

 

Jour 167, nous mangeons un bon déjeuner au buffet de l'hôtel ( enfin un allongé digne de ce nom!!!!), puis nous roulons jusqu'à Boquete, un petit village en montagne. La principale raison pour laquelle Marie-Jo tenait à visiter cet endroit, était pour avoir un peu de fraîcheur ( désolée les grand-mamans!). Boquete est un endroit magnifique tout en vallées, mais malheureusement, depuis qu'un magasine Américain à décréter que c'était l'endroit au Panama pour y passer sa retraite, le village est rendu hors de prix et l'ambiance un peu artificielle. Par contre ces champs de café et ses habitants continue d'en faire un endroit charmant et l'air frais de la montagne est très rafraîchissant après avoir passé une journée entière à cuire aux douanes!

Après avoir magasiner plusieurs hôtels, soit trop cher ou trop sale ( petite pensée pour la tarentule recroquevillée derrière une porte!), notre choix c'est arrêté au Riverside Inn. Un endroit luxueux et champêtre, en construction ( ce sera décidément notre karma tout au long de notre passage dans ce pays!), un peu cher, mais nous nous rattrapons en soupant dans l'autobus plutôt qu'au resto.

 

 

 


Après une belle soirée à se gaver de pâtes aux crevettes, à jouer au skip-bo avec les grand-mamans et à boire du vin, un drame arrive au moment du dodo : Léa a laissé sa doudou, son toutou (2-2) et sa jaquette dans la taie de son oreiller au Gran Hotel Nacional : catastrophe!!! Par chance, nous repassons par David le lendemain, en espérant que la femme de chambre ne pense pas que c'est un cadeau....Mamie accepte de remplacer l'ours en peluche pour une nuit!
 

 

À la 168ième journée, nous retournons donc au Gran Hotel et c'est avec soulagement ( le mot est faible!) que nous assistons aux retrouvailles entre Léa et 2-2!! Ensuite direction Santiago. Encore une fois, nous magasinons des hôtels qui sont tous en constructions. Arrivés au Gran David, nous voyons une affiche à côté de la caisse; 50% pour les 62 ans et plus....ce qui sera le cas de Marielle dans un mois....après avoir amadouer la réceptionniste, nous réussissons à leur réserver la grande suite, qui donne sur la piscine pour la moitié du prix! Nous passons donc la journée à se baigner puis en fin d'après-midi nous nous écrasons dans les lits gigantesques pour écouter Frère Claus en espagnol sur l'écran géant!

 

 

 

Le lendemain matin, nous déjeunons tous dans le Staubus puis l'on part à Pedasi. Arrivé à la playa El Arenal, nous retrouvons avec joie nos amis Basques, Christian, Béa, les enfants et Maïka leur chienne! Après avoir dîner sur la plage, l'on retourne dans la ville afin de trouver un endroit où dormir pour nos mamans....après plusieurs malentendus, nous concluons finalement au Bed and Breakfast Casita  Margarita. Les enfants sont un peu déçus, cette fois il n'y a pas d'espaces pour eux dans la chambre, mais l'endroit est magnifique, tranquille et accueillant.
Ensuite, on rejoint les Basques au parc central afin de prendre l'apéro tous ensemble et de se raconter nos dernières péripéties depuis que l'on s'est laissé au Guatémala.

 

 

 

En soirée, nous partons souper au Smiley et Zack est bien heureux d'y manger des côtes levées, l'un de ses repas préféré! Ensuite nous allons reconduire nos mamans à leur chambre et nous allons nous stationner au parc avec nos amis, pour la nuit.
 

 

Jour 170, nous partons rejoindre les grand-mères à leur Bed and Breakfast, Sylvie nous paie le déjeuner ( tout au long de leur séjour, nous avons eu la gentillesse de les laisser s'obstiner à savoir qui paierait le repas....comme nous sommes galants, nous ne voulions pas nous en mêler, alors un repas c'était l'une, ensuite l'autre!), puis, après avoir pris chacun une douche, nous sommes partis en direction de la playa Venado. Marie-Jo avait lu dans un de ces guides, qu'un hôtel, de type ''resort'', avait un accès public à la plage et qu'il n'en coûtait pas trop pour y souper et y dormir. Après avoir tourner en rond et croiser des arbres remplis de singes hurleurs ( appelle-t-on cela un singier?), nous n'arrivons pas à trouver le dit complexe hôtelier....on s'arrête donc à un autre resort, qui a un nom similaire et qui lui aussi offre un accès public pour les surfer, par contre il est vraiment hors de prix! L'endroit est très luxueux et superbe, mais nous ne sommes pas du tout la clientèle visée! Par contre l'on décide de profiter de la plage tout de même un peu.....on se rend vite compte qu'une plage de surfeur n'est pas du tout appropriée pour les baigneurs! Chacun notre tour les vagues nous font faire des culbutes et l'on atterri fort disgracieusement dans les coquillages et le sable!! Bref, nous ne nous sommes pas baigné très longtemps et l'on a du prendre 3 douches chacun pour réussir à vider le sable de nos maillots et de notre fond de tête!!!

 

 

 

Nous sommes donc retourné à la Casita Margarita en souhaitant qu'il reste une chambre pour les grand-mamans. Fiou, il en reste une! Après avoir reprit une douche (foutu sable!), le proprio nous accueille sur la terrasse au bar avec le drink favori de sa femme : Rhum Tonic. Étant de grands amateurs de Gin Tonic et n'étant plus capable de supporter le Cuba Libre, nous fûmes très heureux de découvrir une nouvelle façon de boire notre rhum! Nous avons tous passé un bon moment avec les propriétaires, un couple d'Américains à la retraite fort sympathique. Le monsieur ressemble à un personnage de dessin animé, tant physiquement que mentalement! Après avoir bien rit, sa femme nous suggère un excellent restaurant à distance de marche, l'Isla Iguna, où l'on y sert de l'excellent poisson. Cette fois, pour ne pas faire de chicane, c'est Marielle qui nous paie la traite! Ensuite nous allons reconduire les grand-mères à la Casa et nous partons rejoindre les Basques, encore une fois au parc central, qui est wifi comme c'est souvent le cas depuis le Mexique.

 

 

 

Au jour 171, nous faisons nos adieux à nos amis Basques, qui sait, peut-être se reverrons nous dans un autre pays en remontant, puisqu'eux aussi ont pris la décision de ne pas traverser en Amérique du Sud. Quant à nous, nous partons à Panama City. Il ne reste que 3 jours à passer avec Grand-Maman Sylvie et Mamie Marielle, alors nous décidons de ne pas les passer à se chercher des endroits pour dormir. La solution la plus simple est donc d'aller au Country Inn And Suites. Bien que ce soit légèrement plus dispendieux qu'ailleurs, cela évite bien des complications de tournage en rond  dans la grande capitale et en plus, la plupart des autres hôtels n'offrent pas de stationnement assez grands pour le Staubus. C'est donc en fin d'après-midi que nous arrivons à cet hôtel qui est, vous l'aurez deviné, en construction! Après avoir profitez de la piscine, on part downtown se trouver un resto pour le souper. Selon notre GPS, tout près de l'hôtel, il y en a plusieurs.....malheureusement, ce n'est pas vrai et en plus au moment ou nous prenons la décision de souper à notre hôtel, nous sommes incapable de regagner le chemin à cause de travaux....Nous sommes à Panama City, dans un bidonville, il fait noir et nous sommes en plein heure de pointe pris dans le trafic! Tout à coup, nous entendons des bruits à l'arrière de l'autobus : Quelqu'un est en train de grimper sur le toit par l'échelle arrière!!! Sylvie ne fait ni une ni deux et elle se met à cogner dans la fenêtre et sur le toit en lui criant après!!! Marie-Jo panique un peu quand elle voit un jeune homme s'approcher avec un manche à balais en bois, mais finalement, il s'éloigne en même temps que l'intrus! Quant à Zackary, il a bien hâte que l'on soit arriver à l'hôtel pour vérifier qu'il ne s'est pas fait voler son ballon de soccer! Ouf!!!! Morale de l'histoire, ne pas aller se planter dans le trafic dans un bidon ville une fois la nuit tombée! Une fois de retour au Country Inn nous passons une commande au resto de l'hôtel, thank's God is Friday, puis attendons sagement dans la chambre de l'hôtel afin d'y manger bien tranquillement. Une fois bien repus, les enfants s'installent avec leurs grand-mères pour la nuit tandis que Simon et Marie-Joëlle partent faire une petite baignade avant de regagner le Staubus.

 

 

 

Le lendemain matin, Simon et Marie-Jo se sentent un brin délinquant. Au prix que les mamans paient leur chambre, on se dit que l'on peut bien nous aussi profiter du buffet déjeuner. Après tout, cet hôtel est une immense chaîne Américaine et ils jettent des quantités phénoménales de nourritures à chaque repas. Et puis si jamais ils nous interpellent, on se dit qu'on aura qu'à payer la valeur de notre déjeuner. Finalement, nous nous sommes inquiété pour rien, personne ne nous as demandé quoi que ce soit et l'on s'est gaver comme des porcs!
 

 

Ensuite nous sommes partis au Mercado de Artesanias afin que les grands-mamans puissent faire le plein de souvenirs. Après l'avoir chercher pendant une quinzaine de minute puisqu'il a déménagé, c'est finalement à l'Amadore, la marina pour riche Américains qu'il est relocalisé.  Après leur magasinage, nous allons à une petite pizzeria pour dîner et se faire payer la traite encore une fois! Ensuite nous retournons à l'hôtel se baigner, profiter de la chambre, écouter la télé en espagnol....on soupe tous ensemble dans le Staubus et puis ensuite, une fois les Grand-mamans et les enfants couchés, Simon et Marie-Joëlle partent faire une marche en amoureux sur le bord du Canal et une dernière baignade avant de dormir.
 

 


Jour 173, Simon et Marie-Jo teste si la technique ''nous sommes clients, on vient déjeuner'' fonctionne toujours, au grand plaisir de notre bedon et de notre porte-feuille, puis l'on passe un matin relax à mettre des photos en lignes et à se baigner. Après le dîner, nous partons visiter le musé Miraflores aux écluses du Canal du Panama. Nous y passons une bonne partie de l'après-midi, le musé compte 3 étages et en plus des expositions, on y visionne un film 3D qui relate les grande ligne de l'histoire du Canal ainsi que ses plans futurs puisque les Panaméens sont entrain d'en construire 2 nouveaux afin de suffire à la demande.
 

 

 

Au retour, malgré que l'on ne soit que le 16 décembre, on s’organise une soirée de Noël. Après tout, nos mamans partent le lendemain. Marie-Jo prépare des Brownies dans le Staubus que l'on accompagnera de crème glacée, on met une bouteille de mousseux et une de vin rouge au frais et l'on passe une commande au resto de l'hôtel. Ensuite on regarde des films de Noël, on déballe des cadeaux.....un Noël tropical! Simon et M-J termine le tout dans la piscine encore une fois avant d'aller faire dodo dans le Staubus qui sent bon la pâtisserie!
 

 

Le lendemain matin, c'est déjà, malheureusement, le temps d'aller reconduire nos mamans à l'aéroport. 2 semaines c'est si vite passé! Le cœur gros nous nous disons au revoir même si  l'on sait que les 6 prochains mois passerons vite....c'est toujours déchirant les adieux et l'on doit tellement en faire dans ce type de voyage. Mais nous nous consolons en se disant que notre ami Sébastien, chez qui nous étions arrêté au tout début de notre voyage, à Calgary, arrive dans 3 jours!
 

 

C'est ainsi que nos aventures avec les grand-mamans se terminent....nous avons bien hâte de les revoir et de faire d'autres voyages avec elles! Au court de ces 2 semaines nous avons pu connaître d'autres facettes de nos mamans et les enfants ont rempli leur têtes de beaux souvenirs qu'ils chériront toute leur vie.
 







 

  • Total posts(30)
  • Total comments(24)

Forgot your password?