L’Oregon, une côte magnifique, des dunes de sable et le Crater Lake

 
Voyez notre derniere video, sur la route de l Alaska...,disponible sur notre chaine YouTube

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
 

 

Jour 45,nous sommes retourné en Oregon pour de bon! Au bord de la rivière Columbia, nous avons visité 2 chutes; Horsetail et Multnomah. La gorge de la rivière est reconnue pour ses nombreuses chutes et ses nombreux touristes venus les voir! C'est pourquoi nous nous sommes contentés de 2 escales, même si elles sont toutes magnifiques!

 

 C'est au jour 46 que nous sommes enfin arrivé sur la Côte. Après avoir à peine entrevue l'océan à Vancouver, nous avions hâte de tremper nos pieds dans les vagues! Après une marche d'1.5 miles au Ecola State Park dans une forêt qui ressemblait presque à la jungle, nous sommes enfin arrivé sur la plage....surprise : l'eau est froide! Nous qui pensions nous baigner, nous avons plutôt marché aux travers des rochers....ce qui fut encore mieux qu'une baignade! Nous y avons observé nos premiers crabes, Bernard l’hermite, anémones de mer et de gigantesques étoiles de mer! Ce fut un magnifique après-midi!

 



 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, Marie-jo avait lu dans son guide de voyage, qu'une route menait à 3 capes avec des phares, des sentiers et des sites d'observations d'animaux (phoques, lions de mer, oiseaux marins....). Malheureusement, la brume, le vent puis la pluie était de la partie! Nous ne voyions pas plus loin que notre main! En plus il faisait froid...comme l'automne à Tadoussac! Plutôt que d'aller marcher, nous nous sommes installé bien au chaud dans le Staubus avec un bol de soupe  face au cape Meares... le mauvais temps eu raison du mal de gorge que Marie-jo traînait depuis quelque jours....la fièvre se mit de la partie.....

 

Le lendemain, jour 47, nous avons profité du beau temps et sommes allé marcher sur la plage du Seal View Point à Lincoln City. Nous avons observé des gens qui lançaient une grille attachée à une corde avec un pilon de poulet dedans....au début nous pensions que c'était pour saumurer la viande avant de la faire griller....de vrai touriste quoi! Après les avoir bien observé et jasé avec eux, nous avons compris que le pilon était en fait un appât pour pêcher du crabe! Zack en chasseur et pêcheur amateur fut très impressionné et aurait passé la soirée complète à les observer! Sur une pointe face à nous, nous avons observé des phoques communs qui se faisaient dorer au soleil....après avoir parlé avec un pêcheur, il nous a expliqué que cette pointe était située au bout d'un quartier de personnes très riches....mais tout de même, nous pouvions aller voir, peut-être qu'ils nous laisseraient y aller pour filmer les phoques.

 

 

Rendu à la guérite, le garde nous expliqua que malheureusement nous ne pouvions passer, même pour notre documentaire, par contre, il a eu la gentillesse de nous signaler d'autres endroits où nous pourrions voir des lions de mer de près et les filmer! Nous sommes donc partis dans la ville de Newport, juste à côté de Lincoln City et avons marché dans la Bayfront, le quartier face à la Marina, qui longe la côte. Nous sommes passés devant des usines où les poissons et les crevettes sont traités directement en sortant du bateau. De grandes baies vitrées nous permettaient de voir toute la chaîne de production. En marchant, nous entendions japper au loin....rendu au bout des quais de la Marina, nous avons vu les drôles de lions de mer installés sur les rochers, qui jappaient à qui mieux mieux!

 

 

Au matin du 48ième jour, le mal de gorge de Marie-Jo est pire que jamais. Simon ayant eu 2 amygdalites l'une après l'autre a vidé la réserve d'antibiotique des parents.....Marie a bien tenté de se soigner avec la pharmacie naturelle que la Clef des Champs nous a fourni, cela a fonctionné tout l'été mais cette fois, la fièvre ne la lâche pas. Tant pis, il est temps pour elle de se servir des assurances voyage et d'aller tester le système de santé américain! La réceptionniste de l’hôpital a la gentillesse de lui expliquer que cela coûtera moins cher si elle va à la clinique juste à côté plutôt qu'à l'urgence . Arrivée à la clinique, une autre réceptionniste lui fait remplir un formulaire puis lui explique qu'elle doit rejoindre son assurance pour avoir un numéro  de réclamation ou encore, elle peut payer puis se faire remboursé ensuite par son assurance. Donc, il en coûtera des frais de base de 65.00$ puis une facture sera envoyé pour les frais supplémentaires selon les soins qui lui seront prodigués. À peine 2 heures d'attentes, une infirmière, très sympathique, lui fait un prélèvement buccal puis un médecin lui explique qu'elle a une infection à la gorge ( ah oui?!) et lui prescrit des antibiotiques ainsi qu'un rince-bouche médicamenté.....le problème est qu'il y a autant de temps d'attente pour avoir la prescription rendu à la pharmacie!!!! 

 

Par chance, pendant ce temps d'attente Simon a pu aller au Staples ( le bureau en gros anglophone) afin de régler un autre dossier : Comment voter aux États-Unis? Tout d'abord, nous avons rejoins par courriel, le bureau de vote du Québec qui nous a clairement expliqué que nous devons avoir une adresse aux États-Unis afin que le bureau puisse nous faire parvenir une trousse d'élection. Pour cela, nous devons leur faire parvenir notre dossier ( 2 pièces d'identité avec adresse au Québec et un formulaire disponible sur le site internet) tout cela avant le 16 août....soit 3 jours plus tard!!!! À prime à bord, nous sommes bohémiens et avons vendu notre maison.....donc nous n'avons pas d'adresse au Québec ni au États-Unis! Par chance avant notre départ nous avons fait un changement d'adresse pour la liste électorale ( entre autre) se doutant bien qu'avec le climat politique qui régnait, il y aurait des élections pendant notre absence! Donc notre adresse de correspondance est celle des parents de Simon. Par contre pour notre adresse aux États-Unis, nous n'étions pas plus avancé. Nous avons calculé approximativement où nous serons rendu au 4 septembre, date des élections. Nous aurions aimé avoir traversé la frontière du Mexique, mais comme cela risque d'être encore plus ardu de voter de ce côté, nous resterons quelques jours aux alentours de Los Angeles afin d'y faire poster la trousse au bureau de la délégation québécoise. Simon leur envoie donc un courriel afin de s'assurer qu'il est possible de faire cela et n'ayant pas de réponse, nous faxons nos documents au Québec en espérant que le tout soit conforme! Quelques jours plus tard, Marielle, la maman de Simon, nous écrira comme quoi des enquêteurs d'élection provinciale sont allé chez elle pour confirmer nos informations!!! Comme quoi c'est difficile d'exercer son droit de vote lorsque l'on est vagabond!

 

Après toutes ces péripéties, une fois nos papier faxés et les médicaments achetés,nous avons repris la route jusqu'à Cape Perpetua, afin de marcher sur le bord de la mer à marée montante avec d'immenses vagues qui nous arrosent en allant se frapper contre les rochers!

 

 

Une fois les enfants couchés,  Simon a fait des tartes aux mûres! Marie-Jo avait préparé le remplissage à tarte plus tôt en soirée pour ne pas gaspiller ce qui restait de la cueillette du début de semaine, mais après le souper, les antibio lui donnaient trop de nausées pour qu'elle cuisine, Simon s'est donc bien amusé devant les fourneaux!

 

 

Au 49ième jour, nous sommes parti au John Dellenback Trail afin d'aller se promener dans les dunes. Des km de sables à perte de vue! Nous avions vraiment l'impression d'être dans le désert!

 

 

À l'épicerie le matin, nous nous étions laissé tenté par des soucoupes en plastique ( pareil comme nos luges pour la neige) qu'ils vendaient à chaque bout d'allée en indiquant ''Ideal for the Sand Dunes''....malheureusement, soit que c'était un attrape touriste où alors nous n'étions pas dans les bonnes dunes....bref nous avons acheté et traîner la soucoupe pour rien! Une chance que nous nous sommes retenus, au début nous voulions en acheter 2!

 


 

 

 

 

 

Puisque les enfants étaient gentils, avant d'aller dans les fameuses dunes, nous avons fait un immense spécial : Nous avons manger de la tarte pour dîner! Et pour dessert, nous avons mangé de la crème glacée au Dulce de leche! Le Bonheur total!

 

 

Au jour 50 nous sommes parti visiter le Crater Lake. Ce lac est formé dans le creux d'un volcan ayant été en éruption il y a de cela 7700 ans. Des siècles de pluies et de fonte des neiges l'ont rempli.  C'est le lac le plus profond des États-Unis, 1 943 pieds, et la plus grosse réserve d'eau pur au monde, 4,9 trillions de gallons d'eau!

 

 

En été, une route permet d'en faire le tour. À mi-chemin, après avoir souper, nous avons emprunté un sentier qui nous permettait d'aller jusqu'au bord du cratère. En bas, Simon a filmer un couple qui s'est lacer d'un rocher pour atterrir dans le lac! Zack les enviait, il aurait bien aimé que ces parents le laisse essayer....



 

 

 

 

 

En remontant, Léa se plaignait que c'était trop long pour remonter jusqu'au Staubus...Simon a usé de psychologie inversé et lui a remit les clé du bus en lui disant ''Si tu arrives avant nous, part pas avec le bus sans nous'' et bien ça l'a fonctionné! Elle a fait un sprint jusqu'en haut de la montagne, une bonne demi-heure de montée qu'elle a fait au pas de course, seule! Lorsque nous sommes arrivé en haut, elle était assise et nous attendait, fière de son exploit! Nous lui avons promit un 100% dans son devoir d'éducation physique!

 

C'est le lendemain, 51ième jour que nous avons traversé la frontière de la Californie, État mythique....

nous avions bien hâte de voir ce que cet endroit nous réserve comme aventures! 

 

  • Total posts(30)
  • Total comments(24)

Forgot your password?