Mexico....la suite!

Voyez le 9ième épisode de nos aventures...
La Colombie-Britannique, du nord au sud !
...........................................................................................
 
 

 

...........................................................................................
 
 

Nous voici rendu au 80ième jour, c'est à dire au quart de notre voyage, déjà! Nous avons profité du fait que nous sommes arrivés une journée plus tôt que prévu à Cuernavaca pour aller visiter un site de pyramide en plein cœur de cette ville; Teopanzolco. Nous aurions aimé profiter du site à sa juste valeur, d'autant plus que nous y étions seul, mais l'on ne sait si c'est suite au émotions de la veille ( notre altercation avec la police) ou simplement parce que c'était les premières ruines que nous visitions, mais les enfants n'étaient pas du monde! Nous avons tenté de leur expliquer que les sites archéologiques méritent un respect.

 

En ces lieux, des pages d'histoires ont été écrites, des gens ont été sacrifiés, des Dieux ont été louangés, des guerres ont décimées des villages entier....bien que ces lieux donnent envie de jouer aux espions et aux ninjas, nous nous devons de garder notre calme.....surtout quand deux vieilles dames Maya s'occupent du site et du musé adjacent! Tout de même, nous avons bien aimé ce petit site, qui contient,entre autre, 2 pyramides l'une dans l'autre, comme des poupées russes!

La plus petite et plus vieille pyramide, fut bâtie par les Tlahuicas, il y a plus de 800 ans. La plus grosse fut construite par les Aztèques quand Cortés est arrivé et ne fut jamais terminée. Le nom de Teopanzolco signifie place de l'ancien temple et fait référence à une ancienne construction bâtie à l'ouest de la pyramide, dont des artefacts d’influence Olmec datant de 7000 ans avant Jésus-Christ ont été trouvés.

En fin d'après-midi, nous sommes allés rejoindre Stéphanie, une amie de Simon qui habite Mexico City depuis 5 ans. Puisque que nous ne voulions pas aller dans cette gigantesque ville avec le Staubus, nous nous étions donné rendez-vous ici pour la fin de semaine. Après avoir mangé un bon souper tout le monde ensemble à l'intérieur du Staubus et avoir souligner le fait que c'était la première fois que l'on recevait quelqu'un pour dîner à grand coup de mousseux, nous sommes partis en taxi dans la ville afin de rejoindre Alexandra, une connaissance chez qui Stéphanie allait dormir pendant le w-e. Alexandra nous a fait découvrir un resto bar tenu par des français; l'Arrosoir d'Arthur, un endroit superbe, dans une bâtisse centenaire.

Il nous faisait étrange d'entendre d'autre clients se parler en français! Le propriétaire nous a expliqué que cela faisait 2 ans que lui et son associé avaient ouvert la place et que c'était bien drôle d'entendre les locaux parler de l'endroit, puisqu'en espagnol, les mots arrosoir et Arthur sont imprononçables!!!

 

Le lendemain, c'était la veille de la fête nationale du Mexique. Comme chez nous au Québec, la veille est autant, sinon plus, célébrée que la journée même de la fête! Après avoir rejoint Stéphanie dans le centre-ville, nous sommes allé visiter une magnifique Cathédrale ainsi que le marché central.

 

Nous avons passé une excellente journée et ce, beaucoup grâce à Stéphanie qui nous a fait découvrir plusieurs spécialités de son pays d'adoption! C'était vraiment un jour de fête, nous avons mangé des churros ( pâte à choux façonnée en pâte cannelée, frite et saupoudrée de sucre vendue un peu partout dans les rues du Mexique), des quésadillas, des fajitas, de la soupe aux crevettes avec des yeux qui flottaient à la surface...nous avons même trouvé un plat de frites et fromage qui ressemblait vaguement à une poutine de chez nous et Marie-Jo s'est gavée d'une brochette de chips! Léa s'est fait maquiller un drapeau du Mexique et nous nous sommes acheté des moustaches que nous reluquions depuis quelques jours afin de pendre une belle photo déguisés en mexicains ( Léa a préféré une couronne de princesse avec des pompons aux couleurs du Mexique!).

Après le souper, nous sommes partis rejoindre Alberto, un ami comédien et disc-jockey, qui était engagé afin de faire la musique à l’hôtel (chic) Las Casas. Nous fûmes assez impressionnés par la quantité de corps policier et de l'armée déployés dans le centre-ville et surtout à la place centrale où avait lieux le grand spectacle. Au matin, notre chauffeur de taxi, un charmant monsieur d'une soixantaine d'année, nous avait un peu fait peur lorsqu'il nous avait dit que lui et sa femme s’encabanait dès 16 heures et que ça faisait des années qu'ils n'allaient plus aux spectacles car il y a parfois des fous qui en profite pour tirer dans la foule! Nous nous étions dit que ce genre d’événement arrive aussi chez nous ainsi qu'aux États-Unis et que ce n'était pas une raison pour s'empêcher de sortir, mais lorsque nous avons vu sur le toit des édifices des ''snippers'' bien armés et éclairant la place avec des lampes de poches, digne d'un film hollywoodien nous avons conclu que ce n'était peut-être pas le meilleur endroit pour célébrer avec les enfants! Par contre au Las Casas, nous étions plus qu'en sécurité! Installés sur le bord de la piscine, sirotant une bière et regardant une projection vidéo sur un mur au son du DJ....la belle vie de touriste! Sur le coup de minuit, nous avons eu droit à des feux d'artifices, un shooter de mescal et un tintamarre de flûtes, gracieuseté de l’hôtel! Un peu plus tard, étant très fatigués, le cœur gros nous avons dit au revoir à Stéphanie et avons regagné le Staubus en taxi....

Jour 82, nous partons pour la ville de Oaxaca où nous avons donné rendez-vous à nos amis les Brun.....malheureusement, après avoir tourné en rond plusieurs fois sous la pluie battante, nous devons nous rendre à l'évidence : l'épicerie où nous sommes sensé se rejoindre n'existe pas ou plus!!! Nous leur redonnons donc rdv 2 jours plus tard, puisque de leur côté ils ne sont pas encore arrivé à cette ville.

La ville de Oaxaca a été témoin, en 2006, de gigantesques manifestations débutées par les enseignants. À chaque année des grèves avaient lieu quand venait le temps de négocier les salaires des professeurs, par contre cette année là, le gouverneur autoritaire et impopulaire de l'état, Ulises Ruiz, a décidé de ne pas négocier. Les grèves annuelles se sont transformées en un gigantesque conflit politique; des milliers d'enseignants ont pris d'assaut les rues de Oaxaca. Le 14 juin, Ruiz a répliqué en envoyant des milliers de policiers afin de détruire les barricades des professeurs. S'ensuit une escalade de violence qui s'est soldée par 23 morts à la fin d'octobre....la ville est plus ou moins revenues sécuritaire et le tourisme a reprit en 2007, mais le climat politique et les protestations contre Ruiz ne sont toujours pas terminées.

 

Jour 83, Marie-jo prend un coup de vieux lorsque Zackary perd sa dernière dent de lait....s'en est fini pour lui de la souris et de la fée des dents! Même si il n'y croit plus depuis bien longtemps, il fut content de trouver des pesos sous son oreiller au matin!

 

C'est au matin du 84ième jour que nous recroisons Christine, Jean-Marc et Elliot. Puisque les 2 familles ont des visites différentes de prévues, nous partons chacun de notre côté et nous nous donnons rdv à Mazunte, un village sur le bord de l'océan.....

De notre côté, nous sommes partis visiter les temples de Monte Albán, l'ancienne capitale Zapotec, qui signifie Montagne Blanche. Bâtie en 5 étapes de 200 av. J-C jusqu'en 700 après J.-C, elle comptait une population de plus de 25 000 personnes à son apogée. Abandonnée de l'an 700 à 950, elle fut redécouverte par les Mixtecs qui réutilisèrent ces tombes jusqu'en 1521.

Après cette magnifique visite, nous calculons grâce à notre gps que nous avons amplement le temps de nous rendre à Mazunte après le dîner....c'était avant de s'apercevoir que nous ne pouvions avancer à plus de 30km/heure vu l'état des routes, le fait qu'il pleuvait et qu'il y avait une brume à couper au couteau! Nous arrêtons dans un petit resto sur notre route, la propriétaire, était une vieille dame qui nous fit énormément penser à Thérèse, la grand-maman de Simon. Lorsque nous lui disons où nous allons, elle s'empresse de sortir ces cartes ''routières'' datant de l'époque où ils ont construit la route. Ces cartes étaient en fait des dessins de la montagnes avec une route sillonnant jusque sur la côte.....avoir su que les S qui y étaient dessinés étaient plus ou moins réels, nous serions restés dans ce petit village pour la nuit!

Honnêtement, c'était la pire route que nous avions emprunté jusqu'à présent et même si nous nous étions promis de ne jamais rouler de nuit au Mexique, nous n'avions plus le choix de continuer puisqu'il n'y avait aucun endroit pour s'arrêter afin d'y dormir.....aucun stationnement, ni station-service! Ce n'est qu'à 10 km de Puerto Angel que nous arrivons finalement à un Pe-Mex et que nous y passons la nuit afin de se remettre de nos émotions.

Le lendemain, nous arrivons à Mazunté, petite ville hippie très relax où nous espérons passé du bon temps. On se promène un peu afin de voir si nos amis sont arrivés. Alors que Marie-Jo enseigne aux enfants ''pout-pout'' Gus, leur camping-car s'annonce! L'on part les 2 vr afin de se trouver un endroit où se stationner afin de profiter de la plage et y dormir. Malheureusement, un mois plus tôt, la côte a subi un déversement de pétrole et la plage est encore croustillante de mazout séché....Nous n'avons donc pas le choix, nous payons notre premier camping depuis le début du voyage! Pas si mal en 85 jours! Puisque c'est la saison morte, nous réussissons à négocier le propriétaire du Rancho Los Mangos à 500 pesos pour les 2 Vr, accès à la piscine, aux douches, toilettes et à l'internet!

Au matin du 86ieme jour, Simon profite de l'emplacement pour faire le changement d'huile de Staubus, l'on profite de la piscine et on reprend la route; direction San Cristobal. Cette magnifique ville située dans le Chiapas a 2160 m d'altitude est entourée d'une douzaine devillages traditionnels de communautés Tzotzil et Tzeltal. En plus d'être belle, cette ville est fraîche! Enfin!!!! D'autant plus que nous sommes le 21 septembre, première journée de l'automne, cela nous fait du bien d’enfiler une veste pour marcher dans la ville! Avec nos amis les Brun, nous sommes allés visiter la Iglesia de Guadeloupe. Habituellement, qui dit la vierge de Guadeloupe dit statue de la vierge Marie noire....qu'elle ne fut pas notre surprise d'y voir plutôt un Jésus noir! Crucifié sur le mur et paré de vrais cheveux....assez impressionnant!

Après cette belle marche dans la ville, nous avons regagné notre Staubus que nous avions stationné dans le centre historique au parc central...un vendredi! Jusqu'à 22h, nous avons eu droit à un orchestre qui jouait sous le gazébo du parc et ensuite jusqu'aux petites heures ce fut de la musique ''dance'' et des pétards! Le Mexique à l'état pur!

Jour 88, nous partons vers Agua Azul, un site grandiose où coulent des cascades turquoises dignes d'image de cartes postales.....en saison sèche! Car à cette date, nous avons préféré surnommer le site Agua morreno (brun!!) Toute la terre venant des montagnes se mêlait à l'eau et lui donnait une couleur pas très invitante à la baignade! N'empêche nous passions par là d'une façon où d'une autre afin de se rendre aux ruines que nous voulions visiter le lendemain; Palenque. Ces ruines Maya, en pleine jungle, sont l'une des principales attraction des Chiapas.

 

Le nom Palenque, palissade, est d'origine espagnol. L'ancien nom de cet endroit est Lakamha et signifie grande eau. Habitée dès 100 av. J-C, c'est entre 630 après J-C 740 que la citée prend de l'expention sous le règne de Pakal. Après l'an 900, Palenque fut abandonnée et puisque cette région du Mexique reçoit les plus grosses précipitations de pluies, les ruines ont vite été recouvertes par la jungle. En 1746, un prêtre espagnol s'y est intéressé, puis en 1837, un archéologue new-yorkais. Finalement c'est en 1952 qu'Alberto Ruz Lhuillier, un archéologue Mexicain, a découvert des cryptes cachés sous les plantes grimpantes. Encore aujourd'hui, les secrets de Palenque ne sont pas tous découverts et plusieurs temples sont encore dissimulés par la jungle!

C'est après cette magnifique visite que vint le temps de dire au revoir, pour quelques jours, à nos amis Christine, Jean-Marc et Elliot. De leur côté, ils partaient vers la région de Tabasco puis du Yucatan, tandis que nous, nous devions faire un sprint vers Cancun, ou nos amis Luc, Mélanie et leur fille, Chloé, arrivaient du Québec afin de passer une semaine avec nous. Ils étaient nos premiers visiteurs, nous avions très hâte de les voir et désirions arrivés quelques jours avant eux afin de magasiner un bel hôtel pour les recevoir!

 

C'est donc la tête pleine de belles images et de beaux projets que nous reprîmes la route seul, encore une fois....à l'aventure!

 

 

  • Total posts(30)
  • Total comments(24)

Forgot your password?